Toronto : le conducteur de la voiture-bélier ébranlé par des échecs amoureux

En duplex depuis Toronto, au Canada, le journaliste Arnaud Comte nous éclaire sur le profil du suspect, dans l'affaire de l'attaque à la voiture-bélier qui a fait 10 morts dans les rues de la ville lundi 23 avril.

France 2

La piste terroriste semble écartée. Quel est le profil du suspect de l'attaque qui a fait 10 morts à Toronto (Canada), le 23 avril dernier, et quelles sont ses motivations ? "Plus les heures passent, plus les enquêteurs canadiens ont la conviction de ne pas avoir affaire à un terroriste, mais à un homme déséquilibré. Ce qui leur fait dire ça, c'est le profil d'Alek Minassian, 25 ans. Selon la presse canadienne, l'homme qui travaillait dans le développement informatique vivait visiblement très mal ses échecs amoureux, sa situation de célibataire sans enfant", explique le journaliste Arnaud Comte en duplex depuis Toronto, au Canada.

"La révolution des célibataires va commencer"

"Un détail intrigue la police : les messages qu'il avait visiblement postés sur les réseaux sociaux. Selon la presse canadienne, l'homme a notamment posté un message énigmatique, dans lequel il dit en substance : 'La révolution des célibataires va commencer'. Faut-il y voir un mobile, un élément déclencheur ? Il est évidemment trop tôt pour le dire, mais c'est un pan de la personnalité qui intéresse de très près la presse canadienne", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
La camionnette blanche qui a renversé plusieurs dizaines de passants, le 23 avril 2018 à Toronto, tuant dix personnes, à l\'arrêt dans la rue où s\'est produite l\'attaque.
La camionnette blanche qui a renversé plusieurs dizaines de passants, le 23 avril 2018 à Toronto, tuant dix personnes, à l'arrêt dans la rue où s'est produite l'attaque. (CHRIS DONOVAN / REUTERS)