Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Brésil : la mobilisation contre le gouvernement ne faiblit pas à Sao Paulo

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
France 2 - Zinedine Boudaoud et Victor Ponce
Article rédigé par
France Télévisions

A Sao Paulo, 50 000 manifestants s'opposent au Parti des travailleurs, parti de la présidente brésilienne Dilma Roussef.

Les journées de mobilisation ne se comptent plus au Brésil. Près de 100 000 personnes ont occupé les rues, mardi 18 juin au soir à Rio de Janeiro, et plus de 50 000 à Sao Paulo, capitale économique du Brésil, la ville d'où est née la contestation. 

Les manifestants refusent de voir les milliards de réals du développement brésilien engouffrés dans l'organisation de la Coupe du monde de football ou des Jeux olympiques. Au départ, les protestataires dénonçaient l'augmentation du ticket de bus. "Je suis certaine que cette mobilisation ne va pas s'arrêter seulement à la question des tarifs du métro ou du bus, il y a d'autres revendications qui doivent maintenant être satisfaites. C'est un changement en profondeur que le Brésil espère", explique une manifestante. A Sao Paulo, ils fustigent le Parti des travailleurs, parti de la présidente brésilienne Dilma Roussef, élue le 31 octobre 2010. Elle a succédé à Luís Inácio Lula da Silva. Zinedine Boudaoud et Victor Ponce de France 2 sont sur place.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.