Brésil : les indigènes manifestent pour garder la propriété de leurs terres

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Brésil : les indigènes manifestent pour garder la propriété de leurs terres
France 2
Article rédigé par
A.Vahramian, A.Monange, B.Laigle - France 2
France Télévisions

C'est le plus grand rassemblement d'indigènes au Brésil : 170 tribus sont représentées devant la Cour suprême de Brasilia, mercredi 25 août. Leur objectif ? Faire pression sur les juges, alors qu'est attendu un jugement sur leur droit à disposer de leurs terres. 

Avec sa coiffe, son diadème de guerrier et son cri hurlé devant l'Assemblée nationale brésilienne, la rage d'un indigène est palpable. Comme lui, 6 000 indigènes sont venus à Brasilia, depuis l'Amazonie, pour réclamer d'être protégés. Ils veulent stopper un projet de loi du gouvernement qui les chassent de leurs terres. "Aujourd'hui, notre territoire est menacé par l'exploitation minière, et aussi l'exploitation forestière. Ils viennent et veulent tout détruire", clame l'un d'entre eux. 

"Dehors Bolsonaro"

"Dehors Bolsonaro" : c'est le message des indigènes au président brésilien. C'est lui qui autorise les gisements en pleine forêt. Les entreprises peuvent creuser, car seule une partie des terres sur lesquelles les indigènes habitent leur appartient. "Nous étions les premiers sur ces terres. Et l'on voudrait que nous n'ayons pas de droits ? On ne peut pas baisser les bras", martèle Daniele Da Silva, manifestante du peuple Truka. Avoir le contrôle de leur territoire, voilà ce que sont venues réclamer les tribus. Les indigènes sont 900 000 aux Brésil. Leurs terres s'étendent sur 13% du pays. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brésil

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.