Blocage des frontières : les premières conséquences économiques se font déjà sentir en France

Le blocage des frontières entre la France et le Royaume-Uni a déjà des conséquences économiques en France, lundi 21 décembre. Des tonnes de marchandises se retrouvent bloquées.

France 3

À Calais (Pas-de-Calais), des dizaines de camions sont à l’arrêt, lundi 21 décembre. Le port de Calais est habituellement l’épicentre du trafic transmanche. Mais depuis la veille, minuit, les liaisons entre la Grande-Bretagne et la France sont interrompues, à cause de l’épidémie de Covid-19. Alors, de peur d’être bloqués outre-Manche, les routiers patientent côté Français. Je ne pourrai pas revenir en ferry, ils ne fonctionnent pas”, rappelle l’un d’eux.

La gare maritime de Caen reste vide

L’autoroute du Calaisis est désertée. Pourtant, d’ordinaire, les poids lourds et les véhicules s’y pressent chaque fin d’année. Cette fermeture est également une très mauvaise nouvelle pour les commerçants. Le patron d’un magasin de vin estime à 20% la part de son chiffre d’affaires généré par la clientèle britannique. La Normandie est également touchée. La gare maritime de Caen (Calvados) est désespérément vide. Un nouveau coup dur pour la compagnie Brittany Ferries dont le nombre de passagers est déjà en baisse de 70%.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'une des grandes gares de la capitale du Royaume-Uni, la gare de Londres-Victoria ce 21 décembre.
L'une des grandes gares de la capitale du Royaume-Uni, la gare de Londres-Victoria ce 21 décembre. (NIKLAS HALLE'N / AFP)