Au moins 150 nouveaux cas de fièvre Ebola découverts en Sierra Leone

Après trois jours de confinement destinés à lutter contre l'épidémie de fièvre Ebola, les habitants de Sierra Leone peuvent ressortir de chez eux. Lors de ces 72 dernières heures, les autorités ont découvert au moins 150 nouveaux cas, ainsi que 70 cadavres, dans et aux alentours de Freetown, la capitale.

(Les rues de Freetown désertes pendant l'opération de confinement général de trois jours décidée par les autorités sierra-léonaises pour lutter contre l'épidémie d'Ebola © REUTERS/Umaru Fofana)

Leurs découvertes ont souvent été macabres mais les autorités sierra-léonaises se félicitent de l'opération inédite de confinement qui s'est déroulée vendredi, samedi et dimanche. Objectif : lutter contre la propagation du virus Ebola, qui a déjà fait 562 morts dans le pays depuis le début de l’année.

 

Au cours des 72 dernières heures, au moins 150 personnes infectées par le virus ont pu être orientées vers les hôpitaux... et les corps d'au moins 70 victimes de la fièvre hémorragique évacuées des zones habitées. 

Interrogé par l'Agence France Presse, le ministre de la Santé Abubakarr Fofanah a indiqué que cette opération avait permis aux agents sanitaires de visiter 80% des maisons.  "Nous avons appris beaucoup de choses durant cette campagne qui est terminée mais c'est possible qu'elle soit reconduite ", a-t-il déclaré, sans plus de précisions. 

Depuis le début de l'année le virus a fait 2.600 morts, essentiellement en Sierra Leone, en Guinée et au Liberia, dernier pays qui reste de loin le plus touché avec plus de 1.450 décès. Vendredi, l 'Allemagne et la France ont décidé vendredi d'établir un pont aérien pour fournir de l'aide aux pays d'Afrique de l'Ouest confrontés à l'épidémie.

►►► A LIRE AUSSI |  Expliquez-nous … Ebola