VIDEO. Un navigateur français sauvé du naufrage au large de la Tasmanie

Parti depuis le mois d'octobre pour un tour du monde en solitaire sans escale sur le modèle du Vendée Globe, le navigateur breton Alain Debord a été secouru dimanche 20 janvier au large de la Tasmanie (Australie), après le naufrage de son voilier.

France 3 Rennes et Reuters

Parti depuis le mois d'octobre pour un tour du monde en solitaire sans escale sur le modèle du Vendée Globe, le navigateur breton Alain Debord, a été secouru dimanche 20 janvier au large de la Tasmanie (Australie), après le naufrage de son voilier. Le navigateur a passé trois jours dans un radeau de survie avant d'être secouru par un paquebot qui s'était dérouté.

"Il avait déjà démâté, son bateau s'était déjà retourné, mais il n'avait jamais été dans une situation de survie aussi extrême", a déclaré sa compagne.

Alain Debord, n'est pas un novice de la mer, mais un marin aguerri qui a effectué 17 traversées transatlantiques. Il avait largué les amarres le 27 octobre, tout près du golfe du Morbihan, avec l'ambition de passer les trois caps : Bonne Espérance, Leeuwin et Horn, et de rentrer dans un délai de 170 jours à bon port, au Crouesty, sur la commune d'Arzon (Morbihan), où il vit quand il n'est pas en mer.

Le radeau du navigateur breton Alain Debord, le 21 janvier, au large de la Tasmanie (Australie).
Le radeau du navigateur breton Alain Debord, le 21 janvier, au large de la Tasmanie (Australie). (ORION EXPEDITION CRUISES / AFP)