VIDEO. Royal Baby : le valet du palais retourne dans un bidonville de Calcutta

Badar Azim a installé dans la cour de Buckingham Palace le chevalet annonçant la naissance du prince George. Depuis, son visa de travail a expiré.

France 2 - Fanny Stenneler

Badar Azim a eu son heure de gloire, lundi 22 juillet. Ce jour-là, accompagné de  la secrétaire de la reine, ce valet de pied de Buckingham Palace a installé, devant les grilles du palais, le chevalet sur lequel était posé le faire-part de naissance du Royal Baby, le prince George, fils de Kate Middleton et du prince Willliam. Depuis, son visa de travail a expiré. Travailleur immigré, cet Indien de 25 ans est donc retourné vivre en Inde. Il a quitté le palais royal britannique pour un bidonville de Calcutta et vit désormais avec sa famille, neuf personnes, dans un petit deux-pièces, rapportent The Guardian et France 2, jeudi 1er août. 

"C'était formidable pour moi d'annoncer la naissance du bébé royal", a-t-il confié aux journalistes venus l'interroger. Badar Azim a expliqué la raison de son départ de Grande-Bretagne : il n'a tout simplement pas fait de nouvelle demande de visa. Il en avait pourtant très envie : "Si j'avais eu un nouveau visa, je serais peut-être resté. Cela aurait été un privilège de travailler à nouveau pour le palais." Mais voilà, le type de visa dont bénéficiait le valet de pied a été supprimé en avril 2012, précise Le Figaro.

Accompagné de la secrétaire de la reine, Ailsa Anderson, Badar Azim, un valet de pied de Buckingham Palace, installe devant les grilles du palais le chevalet sur lequel est posé le faire-part de naissance du Royal Baby, le 22 juillet 2013, à Londres (Royaume-Uni).
Accompagné de la secrétaire de la reine, Ailsa Anderson, Badar Azim, un valet de pied de Buckingham Palace, installe devant les grilles du palais le chevalet sur lequel est posé le faire-part de naissance du Royal Baby, le 22 juillet 2013, à Londres (Royaume-Uni). (JOHN STILLWELL / AFP)