VIDEO. Pakistan : un attentat fait au moins 70 morts devant un hôpital

Près de 112 personnes ont également été blessées dans l'explosion d'une bombe qui visait une foule en deuil.

Voir la vidéo
UER-REUTERS

Un attentat meurtrier s'est produit dans le sud-ouest du Pakistan, lundi 8 août. Il a visé un hôpital de Quetta, la capitale de la province du Baloutchistan. Au moins 70 personnes ont été tuées et 112 blessées.

Une foule en deuil visée

La bombe a visé 200 personnes en deuil massées devant les urgences de cet hôpital. La foule s'était rassemblée après l'assassinat, quelques heures plus tôt, du bâtonnier de la province. Des journalistes se trouvaient sur place et ont capté le moment où la bombe a explosé.

"Il y a au moins 45 morts confirmés et une cinquantaine de blessés", a déclaré le ministre de la Santé pour la province instable du Baloutchistan. Ce bilan en fait le deuxième attentat le plus meurtrier au Pakistan cette année, après un carnage dans un parc pour enfants bondé, où une bombe avait tué 75 personnes lors du week-end de Pâques à Lahore.

Revendiqué par les talibans, mais aussi l'Etat islamique

Le Premier ministre, Nawaz Sharif, a condamné l'attentat et ordonné de nouvelles mesures de sécurité. "Nous ne laisserons personne troubler dans cette province la paix qui y a été restaurée grâce aux nombreux sacrifices des forces de sécurité, de la police et du peuple", a-t-il affirmé dans un communiqué.

L'attentat et l'assassinat du bâtonnier ont été revendiqués par une faction des talibans pakistanais, Jamaat-ul-Ahrar, qui avait déjà endossé la responsabilité de l'attentat de Pâques. Mais en fin de journée, c'est l'Etat islamique qui a revendiqué l'attaque à la bombe. "Un kamikaze de l'Etat islamique a déclenché sa ceinture explosive lors d'un rassemblement d'employés du ministère de la Justice et de la police pakistanaise dans la ville de Quetta", a indiqué l'organe de propagande de l'organisation jihadiste Amaq.

A Quetta, dans le sud-ouest du Pakistan, après un attentat qui a tué au moins 45 personnes.
A Quetta, dans le sud-ouest du Pakistan, après un attentat qui a tué au moins 45 personnes. (BANARAS KHAN / AFP)