VIDEO. Inde : une manifestation contre les violences faites aux femmes dégénère

La police a utilisé des canons à eau contre des personnes rassemblées après le récent viol en réunion et le meurtre de deux adolescentes.

REUTERS

La police indienne a utilisé, lundi 2 juin, des canons à eau contre des manifestants venus dénoncer les violences faites aux femmes. Plusieurs centaines de personnes, essentiellement des femmes, s'étaient rassemblées devant le siège du gouvernement de l'Uttar Pradesh, à Lucknow, dans le nord de l'Inde, après le récent viol en réunion et le meurtre de deux adolescentes

"Nous n'irons pas dormir, nous allons rester, nous devons arrêter cela", a déclaré à la chaîne NDTV un manifestant, en référence aux violences faites aux femmes. "Nous allons rester ici, nous n'allons pas abandonner, même si l'eau manque", ajoute un autre manifestant.

Deux cousines ont été retrouvées mercredi pendues dans un village pauvre de l'Uttar Pradesh, dans le district de Badaun. Les analyses médicales ont prouvé qu'elles avaient subi de multiples violences sexuelles. Après les autopsies, la police a indiqué que les deux jeunes filles avaient été pendues par les agresseurs, alors que l'hypothèse de leur suicide avait d'abord été évoquée.Les pères des deux filles affirment que la police locale a refusé d'aider à trouver les coupables, en raison de l'appartenance des victimes à une basse caste. Cela a amplifié la colère des habitants.

Des femmes manifestent, le 2 juin 2014, à Lucknow, dans l\'Uttar Pradesh (Inde).
Des femmes manifestent, le 2 juin 2014, à Lucknow, dans l'Uttar Pradesh (Inde). ( REUTERS / FRANCETV INFO)