Singapour : la reconnaissance faciale généralisée

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Singapour va généraliser la reconnaissance faciale pour l'accès à plusieurs services. Les défenseurs de la vie privée alertent sur les risques de cette technologie.
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Singapour va généraliser la reconnaissance faciale pour l'accès à plusieurs services. Les défenseurs de la vie privée alertent sur les risques de cette technologie.

Singapour va généraliser la reconnaissance faciale pour l'accès à de nombreux services, comme les impôts ou la banque. Mais les défenseurs de la vie privée dénoncent un système intrusif et potentiellement liberticide. "Cette technologie est loin d'être inoffensive, et l'utilisation de nos visages pour accéder à des services clés suscite toujours des préoccupations. La technologie biométrique est une technologie intrusive porteuse de certains préjugés qui peuvent avoir des conséquences dans l'identification des personnes de couleur, des femmes, des personnes transgenres, de tous ces groupes", critique Tom Fisher, chargé de recherche chez Privacy International.

Les autorités se veulent rassurantes

La Chine pratique déjà cette surveillance accrue des citoyens. Le gouvernement récupère des données. Les craintes sont nombreuses mais les autorités se veulent rassurantes. "C'est différent de la reconnaissance facile qui est utilisée par exemple dans la surveillance. La grande différence réside dans le fait que la vérification facile pour les services est un procédé intentionnel, ça demande que les utilisateurs se présentent et donnent leur accord", assure Kwok Quek Sin, directeur de l'identité digitale nationale pour GovTech. La reconnaissance faciale est par ailleurs déployée dans de nombreux pays pour les passeports biométriques ou la vérification des identités des voyageurs dans les aéroports.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.