Shanghai asphyxiée par un épais brouillard de pollution

L'indice de pollution atmosphérique se situait vendredi à un niveau entre 23 et 31 fois supérieur à ceux recommandés par les autorités sanitaires internationales.

Atmosphère chargée à Shanghai, la mégalopole chinoise qui compte plus de 23 millions d'habitants. Des centaines de vols ont été retardés ou annulés, vendredi 6 décembre, au départ et à l'arrivée dans la capitale économique de la Chine, située dans l'est du pays. En cause : une pollution monstre de l'air provoquée par le smog, un mélange de plusieurs polluants. Lundi, le même phénomène avait frappé les villes de Suqian et Huaian, également dans l'est du pays. 

18
La municipalité de Shanghai a publié une alerte sanitaire, car l'indice de pollution atmosphérique se situait, vendredi 6 décembre 2013, à un niveau entre 23 et 31 fois supérieur à ceux recommandés par les autorités sanitaires internationales. PETER PARKS / AFP
28
C'est le premier avis du genre émis depuis le démarrage, en avril, du nouveau système d'alerte sanitaire. ALY SONG / REUTERS
38
Les habitants de Shanghai sont fortement encouragés à rester chez eux. MAXPPP
48
Les directeurs d'usine ont été priés de réduire, voire de suspendre les chaînes de production. TEVFIK DURUL / ANADOLU AGENCY / AFP
58
La qualité de l'air dans les centres urbains est devenue un sujet de préoccupation croissant pour les dirigeants chinois. L'industrialisation à marche forcée du pays comporte des risques pour l'environnement et la sécurité. CHINA DAILY CHINA DAILY INFORMATION CORP / REUTERS
68
Les autorités ont dévoilé, ces dernières années, toute une série de mesures de lutte contre la pollution, sans obtenir beaucoup de résultats. Le port d'un masque sur le nez et la bouche est devenu une habitude. EUGENE HOSHIKO / AP / SIPA
78
Le gouvernement chinois compte notamment publier chaque mois une liste des dix villes où la pollution atmosphérique est la plus élevée et une liste des dix villes bénéficiant des meilleures conditions environnementales. QNB / IMAGINECHINA / AFP
88
Sauf que les puissantes entreprises publiques ne tiennent pas souvent compte de la réglementation. Parfois, elles falsifient leurs données sur leurs émissions de polluants. ALY SONG / REUTERS