Tsunami en Indonésie : le désarroi de la population face aux secours trop peu nombreux

En Indonésie, le bilan du séisme de vendredi 28 septembre est passé de 844 à 1 234 victimes mardi 2 octobre. La région de Palu est dévastée et les moyens mis en place pour secourir la population sont dérisoires.

France 2

Après le séisme et le tsunami de vendredi 28 septembre en Indonésie, les habitants de Palu vivent parmi les décombres qui autrefois étaient leur maison, leurs magasins et leurs écoles. Quatre jours après la catastrophe, les habitants n'ont reçu aucune aide alors ils sont revenus sur place chercher d'éventuelles victimes. Mais au fil de leurs recherches, ils ne retrouvent plus que des corps sans vie. Ils en ont découvert une cinquantaine en deux jours.

Le bilan pourrait encore s'alourdir

Un habitant montre sa maison totalement détruite. Il marche dans les décombres pour indiquer où se trouvaient la cuisine et les chambres avant la catastrophe. Il a tout perdu, mais a pu sauver sa femme enceinte et ses deux petites filles. C'est quand il a vu le pont en face de lui s'effondrer qu'il a pris sa famille et s'est mis à courir. En vie, il remercie Dieu pour cela. Depuis deux jours dans la partie la plus touchée de la ville de Palu, de nombreux corps sans vie sont encore retrouvés. Le bilan va donc sans doute encore s'alourdir et les secours n'ont pas encore exploré l'entièreté de la région.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des survivants du séisme et du tsunami qui ont frappé les Célèbes, en Indonésie, font la queue devant une station essence à Palu, une ville sur la côte ouest de l\'île, le 1er octobre 2018.
Des survivants du séisme et du tsunami qui ont frappé les Célèbes, en Indonésie, font la queue devant une station essence à Palu, une ville sur la côte ouest de l'île, le 1er octobre 2018. (JEWEL SAMAD / AFP)