VIDEO. Népal : un mois après le séisme, les villageois se sentent abandonnés

Dans le village de Naglebhare, les habitants attendent le retour des ONG, qui n'ont fait qu'un seul passage depuis la catastrophe.

Le Népal panse toujours ses plaies, lundi 25 mai, un mois jour pour jour après le terrible séisme qui a frappé le pays, faisant plus de 8 600 morts et détruisant plus d'un demi-million de logements. De nombreux villageois sans toit ni nourriture attendent une aide qui tarde à venir, comme dans le village de Naglebhare, à une quinzaine de kilomètres de la capitale, Katmandou, où une équipe de France 2 est retournée après une première visite.

"L'aide ici a été presque inexistante", selon un habitant

"Toute notre nourriture a été ensevelie, et dans les champs, les plantations n'ont pas encore eu le temps de pousser", témoigne une mère de famille, qui habite un logement de fortune constamment inondé par les pluies. Une semaine après le drame, des ONG occidentales avaient distribué des bâches, promettant de revenir, ce qu'elles n'ont jamais fait. "L'aide ici a été presque inexistante", se désole l'instituteur du village.

Plus de 20 pays participent aux opérations d'aide, mais les agences humanitaires ont toujours des difficultés à faire face aux besoins, et l'ONU a annoncé n'avoir recueilli qu'un cinquième des 415 millions de dollars nécessaires. Selon le coordinateur humanitaire des Nations unies pour le Népal, le temps est compté pour acheminer de l'aide aux survivants avant l'arrivée de la mousson, en particulier dans les zones reculées qui seraient encore plus difficiles à atteindre dans des conditions difficiles. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le village de Naglebhare, au Népal, un mois après le séisme du 25 avril 2014.
Le village de Naglebhare, au Népal, un mois après le séisme du 25 avril 2014. ( FRANCE 2)