Népal : des villages livrés à eux-mêmes

Plus d'une semaine après la catastrophe, des villages attendent encore l'arrivée de l'aide humanitaire.

France 2

Au Népal, huit jours après le séisme qui a dévasté le pays samedi 25 avril, les secouristes ont bien du mal à arriver sur les zones sinistrées. France 2 s'est rendue à Sankhu (Népal), située seulement à une quinzaine de kilomètres de Katmandou, où l'aide humanitaire arrive seulement, samedi 2 mai. Trois ONG américaine, canadienne et française viennent distribuer des bâches aux habitants pour qu'ils puissent s'abriter. Les humanitaires sont rapidement dépassés par la foule.

Des villageois en colère

Ils sont restés bloqués par les autorités à l'aéroport de Katmandou. "On commence seulement maintenant à voir ses bâches en plastique arriver, et les besoins sont énormes. Donc oui, les gens sont très frustrés", explique Lucca Pupulin, chef d'équipe de l'ONG Acted. C'est un sentiment d'abandon qui anime ces villageois épuisés et seuls. "Nous avons dû voler de la nourriture dans les camions du gouvernement, nous sommes très en colère, personne ne s'arrête ici pour nous aider", témoigne un habitant.
Ici, toutes les maisons ont été endommagées par la catastrophe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme népalaise marche au milieu des décombres à Bhaktapur après le séisme qui a frappé le Népal, le 29 avril 2015.
Une femme népalaise marche au milieu des décombres à Bhaktapur après le séisme qui a frappé le Népal, le 29 avril 2015. (MANAN VATSYAYANA / AFP)