Népal : sauvé des décombres par des secouristes français

Les secours fouillent toujours les décombres à la recherche de survivants. Une équipe de France 3 fait le point sur la situation.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Plus de 5 000 personnes ont perdu la vie au Népal suite au séisme de samedi 25 avril. Les secouristes népalais et étrangers sont toujours à pied d'oeuvre pour essayer de retrouver des survivants dans les décombres.

Au milieu des gravats, une équipe française de pompiers volontaires a réussi à secourir un jeune homme coincé dans des gravats. Une opération qui prendra huit heures avant de réussir à le dégager. Grâce à une caméra thermique et un amplificateur de bruit, l'équipe française a pu repérer de la vie sous les décombres d'un hôtel de Katmandou. Rishi y survivait depuis 82 heures. 

Un miraculé 

Plus de trois jours et trois nuits après le tremblement de terre, sur son lit d'hôpital, le jeune homme raconte qu'il avait perdu tout espoir. "Je n'entendais plus aucun son, mais j'ai continué à frapper sur les décombres, et à la fin, quelqu'un m'a répondu", confie Rishi au micro de France 3.

L'ONU parle d'une fenêtre de 7 à 9 jours maximum pour retrouver des survivants. Aujourd'hui, mercredi 29 avril, le gouvernement népalais a demandé aux étrangers de ne plus venir. Pour lui, ils seraient trop nombreux au Népal.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une équipe de sauveteurs dans les ruines d\'un hôtel de Katmandou (Népal), le 27 avril 2015. 
Une équipe de sauveteurs dans les ruines d'un hôtel de Katmandou (Népal), le 27 avril 2015.  (NAVESH CHITRAKAR / REUTERS)