Voici ce que la Love Army a fait pour les Rohingyas

Des écoles, des maisons, un hôpital… Près de trois mois après avoir récolté plus de deux millions d’euros, voici ce que la Love Army a fait pour les Rohingyas.

Voir la vidéo

En novembre dernier, l’influenceur des réseaux sociaux Jérôme Jarre lançait la Love Army pour les réfugiés Rohingyas, une mobilisation d’artistes et de personnalités, dont Omar Sy, DJ Snake, Mister V, Seb, LeGrand JD, Jhon Rachid, Bytoctoc, qui s'était rendue au Bangladesh pour sensibiliser sur le sort des Rohingyas. Cette communauté musulmane apatride, qui fuit les persécutions en Brimanie depuis août dernier, vit désormais dans des camps de fortune au Bangladesh, où les conditions sanitaires sont alarmantes. 

De nombreux artistes avaient partagé l’initiative de la Love Army sur les réseaux sociaux et 55 000 personnes ont participé à la campagne de dons. Trois mois après le lancement de la mobilisation humanitaire, 2,1 millions de dollars ont été récoltés. Avec cette somme, voici ce qui a été réalisé.

Un hôpital financé grâce aux dons

Au total, 600 Rohingyas ont été recrutés et formés pour travailler sur les projets de la Love Army. Vingt-quatre écoles ont été construites. Les enfants y apprennent l’alphabet, les mathématiques et il y a aussi des cours de chant et de dessin.

Un hôpital est aussi financé grâce aux dons. Cinq médecins assistés par vingt aides-soignants s'occupent quotidiennement de 200 patients.

D’autre part, la Love Army fait construire des maisons plus grandes, avec des structures en bois plus solides et plus sécurisées car les familles de réfugiés vivent dans des habitations très précaires, faites avec de simples bâches. D’ici fin mars, l’objectif est de construire 700 maisons.

Une centaine de nouveaux puits en construction

Afin d’améliorer la situation sanitaire qui continue de se détériorer, la Love Army recrute des Rohingyas pour nettoyer le camp. Ils enlèvent plusieurs centaines de kilos de déchets chaque jour. D’autre part, la Love Army répare une centaine de puits cassés et en fait construire cent nouveaux car l’accès à l’eau potable n’est pas assurée pour tous les réfugiés du camp.

Pour un autre projet, vingt femmes ont été embauchées pour construire des fourneaux. "Ce projet, explique Jérôme Jarre, il a démarré lors d’une conversation avec des familles Rohingyas qui nous demandaient des réchauds parce qu’ils reçoivent du riz et des lentilles crus des Nations Unies et il leur faut des réchauds pour pouvoir cuisiner cette nourriture. On pouvait soit les acheter à l’extérieur du camp, soit pourquoi pas les faire fabriquer par les Rohingyas." Chaque semaine, elles construisent 160 fourneaux qui sont achetés et distribués dans le camp par La Love Army.

Un travail d’équipe

Pour mener à bien la plupart de ces projets, la Love Army travaille aussi avec des humanitaires locaux. Parmi celles-ci, "Friendship", "qui sont vraiment pros au niveau du médical" indique Jérôme Jarre et "OBAT", qui "sont spécialisés dans la construction de maisons, d’écoles, d’hôpitaux". Pour l’influenceur : "Ce sont des associations du Bangladesh qui nous plaisent vraiment et qu’on respecte. (…) Ce qu’on aime chez eux, c’est que, tout comme nous, ils souhaitaient vraiment embaucher des Rohingyas pour qu’ils aient un salaire à la fin du mois."

Depuis août dernier, plus de 655 000 Rohingyas ont fui les persécutions en Birmanie. 

Love Army Rohingyas
Love Army Rohingyas (BRUT)