Le difficile retour des réfugiés rohingyas

Les autorités birmanes préparent le retour de 750 000 réfugiés rohingyas, mais selon les ONG, leur sécurité est loin d'être assurée à leur retour. 

FRANCETV INFO

"Nous demandons "Justice" sous l'égide de l'ONU, contre l'épuration ethnique et le génocide qui nous frappent depuis 1942, 2012, 2017 jusqu'à aujourd'hui !" Les autorités birmanes préparent le retour de 750 000 réfugiés rohingyas. Ils seront accueillis dans des baraquements. "Je suis persuadé qu'ils vont nous torturer une fois rentrés", s'inquiète l'un d'entre eux. "Ils comptent d'abord nous accueillir dans un camp, puis nous donner des maisons. Mais en 2012, tous les réfugiés rentrés à Sittwe sont toujours parqués dans les camps. Ces gens sont toujours persécutés et vivent dans des cages à poules."

"Les exactions se poursuivent"

Selon les ONG, les tensions ne sont pas réglées en Birmanie. Les réfugiés rohingyas continuent d'arriver au Bangladesh. "Les exactions se poursuivent, les militaires agissent en toute impunité", rapporte Matthew Wells, observateur pour Amnesty International. "Les villages sont encore brûlés, les maisons sont brûlées", ajoute-t-il. 1 million de réfugiés rohingyas vivent dans des camps de fortune dans le sud du Bangladesh.

rohingyas
rohingyas (FRANCETV INFO)