Cet article date de plus de cinq ans.

Pollution : Pékin suffoque encore

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Pollution : Pékin suffoque encore
France 2
Article rédigé par
France Télévisions
C'est la deuxième alerte rouge dans la capitale chinoise en moins d'une semaine. D'où vient cette nouvelle pollution ? Pékin est de nouveau enveloppée d'un épais brouillard ce samedi 19 décembre. 
C'est la deuxième alerte rouge en quelques jours seulement. Pour dissiper la poussière, des camions aspergent d'eau les trottoirs. Les habitants sont de nouveau cachés derrière leur masque de protection. Le brouillard devrait s’épaissir dans les prochaines heures. L'alerte rouge sera maintenue jusqu'au mardi 22 décembre avec un pic de pollution qui devrait atteindre les 500 microgrammes de particules, loin du plafond de 25 microgrammes par mètre cube recommandés par l'OMS.

Une pollution qui devrait durer

À Pékin, les écoles et les usines sont fermées. Les chantiers sont stoppés et la circulation alternée a été mise en place. "Ne croyons pas que le problème de la pollution va disparaître d'un coup ! Les usines ne sont arrêtées que pour quelques jours alors qu'elles polluent depuis 10 ans. C'est insuffisant. C'est un problème de longue durée", lance une Pékinoise au micro de France 2. Le problème devrait durer puisque le brouillard est en partie alimenté par la dizaine de centrales à charbon qui tournent à plein régime en hiver.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.