Cet article date de plus d'un an.

Nouvelle-Zélande : les huit personnes disparues dans l'éruption du volcan sont présumées mortes

La Première ministre Jacinda Ardern a indiqué que les vols de reconnaissance n'avaient pas permis de détecter de signes de vie sur l'île.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'île de White Island, le 9 décembre 2019 juste après l'éruption. (AUCKLAND RESCUE HELICOPTER TRUST / AFP)

Le bilan de l'éruption du volcan de White Island (Nouvelle Zélande) va s'alourdir. Les huit personnes portées disparues sont présumées mortes, ont déclaré mardi 10 décembre les autorités. La Première ministre, Jacinda Ardern, a déclaré que les vols de reconnaissance n'avaient pas permis d'observer de signes de vie sur l'île, soulignant qu'il s'agissait d'une tragédie d'une ampleur "dévastatrice".

Le sous-commissaire de la police nationale, John Tims, a déclaré pour sa part devant des journalistes à Wellington qu'il estimait qu'aucune des personnes présentes sur l'île n'avait survécu. L'actuel bilan officiel fait état de cinq morts et d'une trentaine de blessés graves.

Jacinda Ardern a déclaré que des touristes venus d'Australie, des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de Chine figuraient parmi les victimes et les personnes portées disparues. Une enquête gouvernementale sur l'incident va être ouverte, a promis la Première ministre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.