Cet article date de plus de sept ans.

Nouvelle visite du basketteur Dennis Rodman en Corée du Nord

L'ancienne vedette de la NBA a rencontré le dirigeant Kim Jong-Un.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le basketteur américain Denis Rodman (à droite) montre à la presse une photo de son voyage en Corée du Nord, le 7 septembre 2013 à Pékin (Chine). (KIM KYUNG HOON / REUTERS)

Dennis Rodman a rendu une nouvelle visite à son "ami pour la vie". L'ancien basketteur américain a quitté samedi 7 septembre la Corée du Nord, après une visite de cinq jours et une rencontre avec le dirigeant Kim Jong-Un. En février, il s'était déjà rendu à Pyongyang, un premier voyage où il avait affiché sa proximité avec le leader nord-coréen.

Face à la foule de journalistes qui l'attendaient, Dennis Rodman a montré des douzaines de clichés, dont certains pris lors d'une rencontre avec Kim, avant de s'emporter rapidement devant la pression de la foule, de proférer des insultes et de quitter les lieux.

"Ce n'est pas mon boulot de le ramener"

Alors qu'il avait déclaré en mai qu'il tenterait d'obtenir la libération d'un missionnaire américain emprisonné depuis neuf mois en Corée du Nord, le basketteur est revenu seul. "Ce n'est pas mon boulot de le ramener", a-t-il glissé.

Kenneth Bae, 45 ans, avait été arrêté en novembre 2012 et accusé par Pyongyang, qui interdit tout prosélytisme religieux, d'être un évangéliste ayant introduit dans le pays du matériel visant à déstabiliser le régime. Il a été condamné à quinze ans de camps de travail.

Selon l'agence officielle KCNA, Kim Jong-Un a déclaré que Rodman "pouvait visiter la Corée du Nord quand il le souhaitait et y passer du bon temps". Le sportif a, selon l'agence de presse, remercié le numéro un nord-coréen "pour avoir exprimé sa confiance envers les Américains" et a offert un cadeau à Kim Jong-Un et son épouse, avant de regarder un match de basket avec le dirigeant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.