Les Philippines anticipent l’éruption du volcan Taal, qui crache des cendres

Sur la ceinture de feu du Pacifique, aux Philippines, le volcan Taal menace toujours la population. Des milliers d'habitants sont évacués tandis que le volcan crache des cendres et de la lave.

franceinfo

Le village de Batangas (Philippines) est méconnaissable. Tout est recouvert d'une épaisse couche de cendres volcaniques, les maisons comme la végétation. Les habitants ont fui, apeurés. Ceux qui sont revenus récupérer quelques affaires n'ont jamais vu ça. Le volcan Taal s'est réveillé dimanche 12 janvier, et il inquiète. Dans le ciel, des colonnes de fumée sont visibles sur des kilomètres. Sur une échelle de 5, le niveau d'alerte est de 4. Près de 40 000 personnes vivant sur les flancs du volcan ont été déplacées dans des centres d'accueil.

Du jamais-vu depuis 43 ans

Les prévisions des scientifiques ne sont pas bonnes. Taal pourrait continuer à cracher des cendres pendant des semaines avant une éruption de grande ampleur. "Ce que nous voyons en surface n'est qu'un aspect des activités du volcan. La montée du magma se poursuit et sa vitesse est importante. Pour l'instant, il n'y a aucun signe de ralentissement", explique Renato Solidum, directeur de l'Institut philippin de sismologie. La dernière éruption de Taal remonte à 43 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnes prennent en photo l\'éruption du volcan Taal, le 12 janvier 2020, près de Manille (Philippines).
Des personnes prennent en photo l'éruption du volcan Taal, le 12 janvier 2020, près de Manille (Philippines). (BULLIT MARQUEZ / AFP)