En Thaïlande, des villageois interceptent le conducteur d'une auto Google Street View

Ils soupçonnaient son conducteur de prendre des photos pour la préparation de la construction d'un barrage, auquel ils sont opposés.

Une voiture Google Street View au Brésil, le 6 septembre 2011.
Une voiture Google Street View au Brésil, le 6 septembre 2011. (PEDRO LADEIRA / AFP)

Vouloir prendre des photos dans tous les pays, afin d'alimenter les sites Google Earth et Google Maps, n'est pas toujours une tâche facile. En Thaïlande, le conducteur d'une auto Google Street View a été arrêté par des villageois, selon une dépêche de l'agence AP reprise par le Guardian, jeudi 15 août.

La voiture, équipée d'un impressionant appareil sur le toit, a inquiété les habitants du village de Sa-eab. Ils ont pensé que l'homme et son véhicule prenait des photos afin de préparer un projet de barrage. Une vingtaine d'entre eux ont arrêté la voiture avant de conduire le chauffeur dans un bureau pour le questionner. Ils l'ont ensuite emmené dans un temple où ils l'ont fait jurer sur une statue de Bouddha qu'il ne travaillait pas pour le barrage.

Le village, situé à 615 km au Nord de Bangkok, est connu pour son opposition à un projet hydroélectrique. Confus, les villageois ont ensuite relâché le conducteur avant de s'excuser.