Crise des sous-marins : l'UE appelle à "renforcer la confiance" avec Washington

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell a recontré son homologue américain, Antony Blinken, au siège de l'ONU à New York (Etats-Unis).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, (à gauche) et son homologue américain Antony Blinken (à droite), lors d'une réunion à New York (Etats-Unis) le 22 septembre 2021. (JASON DECROW / POOL)

L'Union européenne et les Etats-Unis doivent travailler à "renforcer la confiance" dans leur partenariat après la crise franco-américaine, a estimé mercredi 22 septembre le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, au début d'une rencontre avec son homologue américain, Antony Blinken.

"Nous pouvons renforcer la confiance entre nous", a-t-il dit, en évoquant une "semaine très agitée" jusqu'à présent dans les couloirs des Nations unies, dont l'Assemblée générale a débuté mardi. Il a ajouté qu'il allait en parler avec le chef de la diplomatie américaine "après la conversation" téléphonique qui a eu lieu juste avant entre le président américain Joe Biden et son homologue français Emmanuel Macron. 

La crise a éclaté le 15 septembre quand les Etats-Unis ont annoncé un partenariat stratégique dans la région indo-pacifique avec l'Australie et le Royaume-Uni, qui exclut la France et les pays de l'UE et torpille au passage un mégacontrat de sous-marins français passé avec Canberra. Six jours après le début de la crise des sous-marins, Joe Biden et Emmanuel Macron ont publié un communiqué commun dans lequel ils annoncent des "engagements" pour rétablir une confiance durement éprouvée entre Paris et Washington. Le président américain a ainsi reconnu que "des consultations ouvertes entre alliés" auraient permis "d'éviter" ces tensions.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise des sous-marins australiens

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.