Ce que l'on sait de la prise d'otages à Sydney

La situation est confuse en Australie où des otages sont retenus par un homme armé dans un café.

Une personne retenue en otage dans un café de Sydney (Australie) parvient à s\'enfuir, lundi 15 décembre 2014. 
Une personne retenue en otage dans un café de Sydney (Australie) parvient à s'enfuir, lundi 15 décembre 2014.  (SAEED KHAN / AFP)

Situation confuse en Australie. Des otages sont retenus, lundi 15 décembre, depuis 10 heures du matin (minuit en France) par un homme armé dans un café de Sydney (Australie). Francetv info revient en questions sur cette attaque. 

Combien de personnes sont retenues ? 

Selon les autorités, au maximum 30 personnes, du personnel et des clients, se trouvaient dans l'établissement au début de la prise d'otages. Le Lindt Chocolat Cafe donne sur Martin Place, place piétonne située dans le centre des affaires de Sydney. Mais six heures après le début de la prise d'otages, cinq personnes, trois hommes, bientôt suivis par deux femmes, sont parvenues à s'enfuir. On ignore si elles se sont échappées, ou si le preneur d'otages les a laissé partir. 

REUTERS

Qui est le preneur d'otages ? 

Des négociateurs sont entrés en contact avec un homme armé à l'intérieur du café. Il serait le seul preneur d'otages, a annoncé le chef de la police de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud.

La chaîne de télévision Channel 7, dont le siège se trouve en face du café, a diffusé des images de ce qu'elle pense être le preneur d'otages, avec un bandana sur la tête.

Quelles sont ses revendications ? 

Elles sont encore obscures et les forces de l'ordre ne sont pas pour le moment capables de donner plus d'informations sur ses motivations. Seule indication certaine : un drapeau noir affiché sur la vitrine du café, et portant l'inscription en arabe "Il n'y a de dieu que Dieu, et Mohamed est son prophète", faisant craindre une attaque du groupe Etat islamique (EI).

Des images télévisées montrent un drapeau noir avec une inscription en caractères arabes plaqué par des otages contre une fenêtre du Lindt Chocolat Cafe, à Sydney (Australie), le lundi 15 décembre 2014.
Des images télévisées montrent un drapeau noir avec une inscription en caractères arabes plaqué par des otages contre une fenêtre du Lindt Chocolat Cafe, à Sydney (Australie), le lundi 15 décembre 2014. (CHANNEL SEVEN / CHANNEL SEVEN)

Mais sur Twitter, un journaliste spécialiste précise qu'il ne s'agit pas du drapeau de l'EI, mais d'un autre drapeau islamique. 

Le preneur d'otages souhaite parler au Premier ministre australien, rapporte un journaliste du quotidien australien The Daily Telegraph. Il réclame un drapeau de l'Etat islamique et affirme disposer de deux bombes dans le café, et deux autres ailleurs dans la ville. 

Existe-il d'autres menaces ? 

Quelques minutes après l'annonce de la prise d'otages, les médias australiens ont annoncé que l'opéra de la ville, situé à deux kilomètres de la prise d'otages, avait été évacué d'urgence. Selon l'agence Reuters, un colis suspect aurait été retrouvé sur place, ce qu'a nié un porte-parole de l'opéra. La police a cependant confirmé qu'une intervention y était en cours en raison d'" un incident", sans qu'il soit possible d'établir un lien avec la prise d'otages.