Australie : une prise d'otages est en cours dans un café de Sydney

En plein centre-ville, une trentaine personnes sont retenues. 

Des images télévisées montrent un drapeau noir avec une inscription en caractères arabes plaqué par des otages contre une fenêtre du Lindt Chocolat Cafe, à Sydney (Australie), le lundi 15 décembre 2014.
Des images télévisées montrent un drapeau noir avec une inscription en caractères arabes plaqué par des otages contre une fenêtre du Lindt Chocolat Cafe, à Sydney (Australie), le lundi 15 décembre 2014. (CHANNEL SEVEN / CHANNEL SEVEN)

La situation est confuse en Australie. Des otages étaient retenus, lundi 15 décembre, dans la journée, par un homme armé dans un café de Sydney, où un drapeau islamique noir a été plaqué contre une fenêtre, dans un quartier du centre-ville qui a été verrouillé par les forces de sécurité. L'alerte a été donnée peu avant 10 heures, heure locale (minuit, heure de Paris).

Martin Place, place piétonne située dans le centre des affaires de Sydney, a été évacuée tandis que des dizaines de policiers en armes encerclent le Lindt Chocolat Cafe, où se déroule la prise d'otages. Des images des télévisions montrent un drapeau noir avec une inscription en caractères arabes plaqué par des otages contre une fenêtre de l'établissement. Il semblerait qu'il s'agisse de la shahada, la profession de foi musulmane : "Il n'y a de Dieu qu'Allah, et Mahomet est son prophète". D'après les médias, entre 10 et 50 personnes se trouvaient dans le café. Plusieurs ont été vues avec les mains en l'air.

Il n'y a qu'un seul preneur d'otages, a annoncé le chef de la police de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud, Andrew Scipione. "Nous n'avons pas encore confirmé qu'il s'agit un événement lié au terrorisme", a-t-il ajouté.

"Je demande aux Australiens de vaquer à leurs occupations habituelles"

Cependant, le Premier ministre australien, Tony Abbott, s'est engagé davantage : "Nous ne connaissons pas les motivations de l'auteur, nous ne savons pas s'il agit pour des motifs politiques mais de toute évidence, il existe des éléments allant dans ce sensLe but de la violence politique, c'est de faire peur aux gens pour qu'ils ne soient plus eux-mêmes. L'Australie est une société pacifique, ouverte et généreuse. Rien ne doit changer cela et c'est pour cela que je demande aux Australiens de vaquer à leurs occupations habituelles."

L'Australie, engagée aux côtés des Etats-Unis dans la lutte contre l'organisation Etat islamique (EI), est sur les dents depuis qu'elle a relevé, en septembre, son niveau d'alerte face à la menace terroriste représentée par les combattants jihadistes australiens de retour d'Irak et de Syrie
 

Martin Place est le centre financier de Sydney et de nombreuses administrations, dont les bureaux du Premier ministre de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud et le siège de la banque centrale. Le Premier ministre a convoqué le Comité de sécurité nationale réunissant les membres de son gouvernement et des conseillers chargés des questions de sécurité afin de faire face à la situation.