MH370 : les recherches d'éventuels débris ont repris au large de la Réunion

Vendredi, un avion militaire avait déjà patrouillé pour entamer des recherches sur une zone de 5 300 km² à l'est de l'île.

Des officiers de la gendarmerie à la recherche de débris éventuels du vol MH370 de la Malaysia Airlines, sur une plage de Sainte-Marie de la Réunion (La Réunion), le 8 août 2015.
Des officiers de la gendarmerie à la recherche de débris éventuels du vol MH370 de la Malaysia Airlines, sur une plage de Sainte-Marie de la Réunion (La Réunion), le 8 août 2015. (RICHARD BOUHET / AFP)

Les opérations de recherche de débris éventuels du MH370 au large de l'île de la Réunion, suspendues vendredi soir, ont repris dimanche 9 août dans la matinée avec la rotation d'un avion et "des patrouilles pédestres" sur le littoral, annonce la préfecture. "Les unités maritimes de l'armée et de la gendarmerie [ne] seront mobilisées que pour le cas où des débris éventuels seraient localisés en mer", précisent les autorités.

La Marine et la gendarmerie mobilisées

Ces opérations sont menées sur ordre du gouvernement, donné jeudi soir après l'identification quasi-certaine du flaperon, ce fragment d'aile appartenant au Boeing 777 du vol MH370 de la Malaysia Airlines, disparu le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord.

Outre le Casa, petit avion de transport militaire doté d'une grande autonomie de vol,le dispositif comprend aussi un hélicoptère de la Marine, deux autres de la gendarmerie et trois vedettes.