Au Bangladesh, séance de flagellation pour la fête chiite de l'Achoura

Tous les ans, les pèlerins pleurent la mort de l'imam Hussein, petit-fils du prophète Mahomet, en 680. Ils se mutilent pour se punir de n'avoir pas su protéger leur père spirituel.

Francetv info

Comme chaque année, au 10e jour du mois de Moharram selon le calendrier musulman, qui est tombé cette année lundi 5 décembre, les fidèles célèbrent l'Achoura. Ces images, qui peuvent choquer, ont été tournées à cette occasion mardi dans la ville de Dhaka au Bangladesh.

Pour les sunnites, principal courant de l'islam, cette fête est mineure. Mais pour les chiites, elle a une importance particulière. Les pèlerins pleurent la mort de l'imam Hussein, petit-fils du prophète Mahomet, en 680. Ils se flagellent pour se punir de n'avoir pas su protéger leur père spirituel.

Attention : cette image est susceptible de heurter votre sensibilité.

Cliquez ici pour l'afficher.
Des hommes se flagellent à l'occasion de la fête de l'Achoura, dans les rues de Dhaka (Bangladesh), le 6 décembre 2011. (FTVI / REUTERS)