Nouvelle-Zélande : "par précaution", Castaner demande aux préfets de "renforcer la surveillance des lieux de culte"

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur a aussi fait part de sa "solidarité avec le peuple néo-zélandais endeuillé par l’odieuse attaque terroriste". 

Le ministre de l\'Intérieur, Christophe Castaner, le 30 janvier 2019 à l\'Elysée.
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, le 30 janvier 2019 à l'Elysée. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le ministre de l'Intérieur appelle les préfets "à la plus grande vigilance", après les attentats contre deux mosquées du centre-ville de Christchurch (Nouvelle-Zélande), vendredi 15 mars, qui ont fait au moins 49 morts. "Par précaution", Christophe Castaner leur demande de "renforcer la surveillance des lieux de culte", tout en précisant que "des patrouilles seront assurées à proximité des espaces confessionnels".

>> Suivez la situation dans notre direct

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur a fait part de sa "solidarité avec le peuple néo-zélandais endeuillé par l’odieuse attaque terroriste". 

La Nouvelle-Zélande a, elle, décidé de relever à "élevé" son niveau d'alerte à la sécurité. L'ambassade de France dans le pays demande à ses compatriotes de "rester vigilants".