Ai Weiwei se bat contre le fisc chinois

L'artiste contestataire Ai Weiwei a déclaré, mercredi 16 novembre, que son combat contre le fisc "montre au monde le système" chinois, après avoir déposé juste à temps une caution de huit millions de yuans (930 000 euros) pour faire appel contre un redressement fiscal d'un montant de 15 millions de yuans (1,7 million d'euros) destiné, selon lui, à "le briser".

Reuters

L'artiste contestataire Ai Weiwei a déclaré mercredi 16 novembre que son combat contre le fisc "montre au monde le système" en Chine, après avoir déposé juste à temps une caution de huit millions de yuans (930.000 euros) pour faire appel contre un énorme redressement fiscal d'un montant de 15 millions de yuans (1,7 million d'euros) destiné à "le briser".

L\'artiste chinois contestataire Ai Weiwei brandit les documents lui donnant la garantie que l\'argent qu\'il a versé serait bien utilisé comme caution et ne constituait pas un paiement de son redressement fiscal, devant un bureau des impôts de pékin (Chine), le 16 novembre 2011.
L'artiste chinois contestataire Ai Weiwei brandit les documents lui donnant la garantie que l'argent qu'il a versé serait bien utilisé comme caution et ne constituait pas un paiement de son redressement fiscal, devant un bureau des impôts de pékin (Chine), le 16 novembre 2011. (FTVi / REUTERS)