Cet article date de plus de cinq ans.

Un footballeur de Barcelone critiqué après un tweet sur le génocide arménien

Le Brésilien Daniel Alves s'est attiré les foudres de supporters turcs et d'un sponsor du FC Barcelone. Il a finalement présenté ses excuses.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le joueur de football Daniel Alves lors du match de Ligue des champions entre le FC Barcelone et le PSG, à Barcelone (Espagne), le 21 avril 2015. (JOAN VALLS / NURPHOTO / AFP)

C'est un message de soutien qui a heurté certaines personnes. Le défenseur brésilien du FC Barcelone Daniel Alves a mis en ligne, vendredi 24 avril, la photo d'une affiche demandant la reconnaissance du génocide arménien, dont le centenaire était commémoré ce jour-là. En Catalogne, où évolue Daniel Alves, le génocide arménien est reconnu depuis une résolution adoptée à l'unanimité par le Parlement de la communauté autonome en 2010. 

Mais l'initiative du joueur n'a pas été appréciée par des supporters de foot turcs. De plus, parmi les sponsors du FC Barcelone figure la marque d'électroménager turque Beko.

"Un million d'excuses à tous mes fans turcs"

Daniel Alves a finalement pris la décision de retirer le cliché des réseaux sociaux, samedi 25 avril. Le Figaro en a fait une capture d'écran. "Je souhaiterais présenter un million d'excuses à tous mes fans turcs. Je n'aurais jamais pensé que la photo vous ferait du mal. J'ai beaucoup d'amis (turcs)", a expliqué le footballeur sur Twitter.

L'ancien Sévillan a ajouté que son objectif consistait uniquement à faire passer un message de paix.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.