Cet article date de plus de six ans.

La Turquie n'accepte pas le "génocide" des Arméniens

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
La Turquie n'accepte pas le "génocide" des Arméniens
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Si la position du gouvernement turc évolue, le mot "génocide" reste tabou. En direct d'Istanbul, Marie Forestier nous explique pourquoi.

Vendredi 24 avril, l'Arménie a commémoré le centenaire du massacre subi par son peuple. Durant la cérémonie, François Hollande a appelé le gouvernement turc à reconnaître la responsabilité des représentants turcs ottomans dans la mort d'1,5 million d'Arméniens de 1915 à 1916.

Il faut dire que si la Turquie accepte plus facilement les erreurs du passé, elle refuse toujours d'accepter le terme "génocide", comme l'explique Marie Forestier.
"La République de Turquie a été fondée quelques années après le génocide, en se basant sur l'idée de l'unité de l'identité turque, et pour cela elle a dû effacer son passé, son histoire multiethnique."

Le tabou des indemnisations des victimes

L'état turc ne veut donc pas reconnaître l'existence d'une histoire arménienne sur son territoire. "Malgré tout, ces dernières années, il y a eu une évolution. Il est possible d'évoquer en public les massacres. (...) Malgré tout, il n'est pas question d'aller plus loin, car cela soulèverait aussi la question de l'indemnisation des victimes, ce que la Turquie veut absolument éviter", conclut la journaliste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Génocide arménien

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.