Cet article date de plus d'un an.

L'Arménie qualifie de "mesure très forte" la reconnaissance par les Etats-Unis du génocide

Joe Biden a reconnu samedi le génocide arménien, devenant le premier président des Etats-Unis à qualifier ainsi la mort d'un million et demi d'Arméniens massacrés par l'Empire ottoman en 1915.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, à Moscou (Russie), le 7 avril 2021.  (ALEXEI DRUZHININ / AFP)

Le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, a salué samedi 24 avril la décision historique de Joe Biden de reconnaître officiellement le génocide arménien. Il a remercié le président américain de cette "mesure très forte envers la justice et la vérité historique", qui offre un "soutien inestimable aux descendants des victimes du génocide arménien", dans un message sur Facebook.

La reconnaissance du génocide constitue "un exemple encourageant pour tous ceux qui veulent bâtir une société internationale juste et tolérante", a encore dit le chef du gouvernement arménien.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a quant à lui accusé des "tiers" de s'ingérer dans les affaires de la Turquie. Son ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a estimé que son pays n'avait "de leçons à recevoir de personne sur son histoire".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Génocide arménien

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.