VIDEO. États-Unis: les manifestations continuent

L'indignation ne retombe pas après la mort d'un jeune homme noir, tué par un policier.

France 3

Les tensions raciales atteignent leur paroxysme après la mort d'un jeune homme noir de 34 ans, tué par un policier blanc. La nouvelle affaire intervient alors que les Américains manifestent depuis plusieurs jours contre les violences policières. En l'espace de quelques mois, quatre hommes noirs ont été tués par des policiers.

"Tué parce que noir"

À Phoenix dans l'Arizona, les habitants prennent le chemin du quartier général de la police. "Mains en l'air, ne tirez pas", crient-ils, réclamant plus de justice. "Il n'était pas armé, il ne faisait rien de mal, il a été tué parce qu'il été noir", s'emporte une des amies du défunt. Soupçonné de vendre de la drogue, il a été interpellé par des policiers. Selon ces derniers, il essayait de s'échapper et une bagarre a éclaté. Les forces de l'ordre tirent, car ils pensent avoir senti une arme dans la poche. Ce n'était que des médicaments.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un manifestant pendant les affrontements à Ferguson (Missouri, Etats-Unis), à la suite de l\'acquittement du policier qui a abattu un jeune noir l\'été dernier, le 25 novembre 2014.
Un manifestant pendant les affrontements à Ferguson (Missouri, Etats-Unis), à la suite de l'acquittement du policier qui a abattu un jeune noir l'été dernier, le 25 novembre 2014. ( STEPHEN LAM / REUTERS)