VIDEO. Etats-Unis : les employés des fast-foods en grève pour des augmentations de salaire

Les manifestants veulent être payés 15 dollars de l'heure (11,31 euros), soit plus du double de l'actuel salaire minimum de 7,25 dollars (5,47 euros) versé par de nombreuses chaînes de restauration rapide aux Etats-Unis.

Des milliers d'employés de chaînes de restauration rapide aux Etats-Unis se sont à nouveau mis en grève, jeudi 29 août. Ils demandent à être payés 15 dollars de l'heure (11,31 euros), soit plus du double de l'actuel salaire minimum de 7,25 dollars (5,47 euros) versé par de nombreux fast-foods. Ils veulent aussi avoir la possibilité de se syndiquer.

Les protestataires ont battu le pavé à New York en scandant des slogans tels que : "On ne peut pas survivre avec 7,25 dollars" de l'heure, ou "Justice, justice". Les centaines de manifestants, dont de nombreuses femmes, ont protesté devant un restaurant McDonald's de la 5e avenue, puis un Wendy's et un Burger King du sud de Manhattan, avant une dernière manifestation à Union Square.

Le mouvement, qui avait démarré en novembre à New York avec 200 grévistes, s'est depuis élargi. Les organisateurs ont annoncé des grévistes dans 60 villes, dont New York, Boston, Chicago, Denver, Detroit, Hartford, Houston et Los Angeles. Le salaire médian des employés de fast-food est de 18 500 dollars par an, en dessous du seuil de pauvreté (23 000 dollars pour une famille de quatre personnes)

Une manifestation d\'employés de fast-foods en grève, à New York (Etats-Unis), le 29 août 2013.
Une manifestation d'employés de fast-foods en grève, à New York (Etats-Unis), le 29 août 2013. (SPENCER PLATT / GETTY IMAGES )