Cet article date de plus d'un an.

Troubles au Pérou : des touristes évacués du Machu Picchu

Les autorités péruviennes ont fermé le célèbre site touristique en raison des troubles politiques et sociaux dans le pays.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des touristes, le 21 janvier 2023 à la gare de Machu Picchu (Pérou). (CAROLINA PAUCAR / AFP)

Quelque 400 touristes bloqués au pied du Machu Picchu en raison des troubles au Pérou ont été évacués, samedi 21 janvier, par les autorités, qui ont fermé le célèbre site touristique inca. "Cet après-midi, 418 touristes nationaux et étrangers ont été transférés du village de Machu Picchu vers Cuzco", la capitale impériale inca et touristique du Pérou, a annoncé le ministère du Tourisme sur Twitter.

Le ministère a publié une photo du train qui relie les deux villes et une autre des touristes à l'intérieur de celui-ci. Hormis la marche, le train est l'unique moyen de rejoindre le joyau touristique. Piscacucho est le village le plus proche relié au réseau routier.

Plus de 40 morts dans des manifestations

Les touristes étaient bloqués depuis plusieurs jours, des protestataires ayant endommagé les voies. Samedi matin, les autorités ont annoncé "la fermeture du réseau de sentiers incas (accès terrestres, Chemin de l'Inca) et de la Llaqta (citadelle) du Machu Picchu (...) en raison de la situation sociale et pour préserver la sécurité des visiteurs", selon un communiqué du ministère de la Culture.

Les troubles ont commencé après la destitution et l'arrestation du président de gauche Pedro Castillo, accusé d'avoir tenté un coup d'Etat en voulant dissoudre le Parlement qui s'apprêtait à le chasser du pouvoir. Il a été remplacé par Dina Boluarte, dont l'arrivée au pouvoir n'a pas calmé la situation. Depuis le 7 décembre, 46 personnes sont mortes dans des manifestations réclamant son départ.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.