Haïti : un chef de gang brandit la menace d'une guerre civile

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Considéré comme l'un des chefs de gang les plus influents en Haïti, l'ancien policier Jimmy Chérizier a assuré d'une "guerre civile" si le Premier ministre Ariel Henry restait au pouvoir.
Haïti : un chef de gang brandit la menace d'une guerre civile Considéré comme l'un des chefs de gang les plus influents en Haïti, l'ancien policier Jimmy Chérizier a assuré d'une "guerre civile" si le Premier ministre Ariel Henry restait au pouvoir. (France 2)
Article rédigé par France 2 - M. de Chalvron, J. Cordier
France Télévisions
France 2
Considéré comme l'un des chefs de gang les plus influents en Haïti, l'ancien policier Jimmy Chérizier a assuré d'une "guerre civile" si le Premier ministre Ariel Henry restait au pouvoir.

Le nouvel homme fort d'Haïti, surnommé "Barbecue", l'un des principaux chefs criminels du pays, veut renverser le gouvernement. La menace a été proférée, mardi 5 mars. L’influent chef de gang haïtien a assuré qu’une "guerre civile" aurait lieu si le Premier ministre contesté, Ariel Henry, ne démissionnait pas. Absent depuis plusieurs jours d'Haïti après un déplacement au Kenya, le Premier ministre a atterri mardi 5 mars à Porto Rico, n'ayant pas pu atterrir dans la capitale Port-au-Prince en raison de la situation sécuritaire à l’aéroport. 

Alerte de l’ONU

Les bandes criminelles, qui contrôlent la majorité de la capitale Port-au-Prince ainsi que les routes menant au reste du territoire, s'en prennent ces derniers jours à des sites stratégiques du pays. L'ONU tire la sonnette d'alarme et demande le déploiement de la mission multinationale d'appui à la sécurité en Haïti. En deux mois, près de 1 200 personnes ont été tuées dans le pays du fait de la violence des gangs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.