Cet article date de plus de six ans.

Présidentielle au Brésil : Marina Silva se rallie à Aecio Neves contre Dilma Rousseff

Arrivée 3e au premier tour de l'élection présidentielle au Brésil il y a une semaine, Marina Silva pourrait ainsi compromettre la réélection de l'actuelle présidente brésilienne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les candidates à la présidentielle brésilienne Dilma Rousseff (à g.), actuelle présidente du pays, et Marina Silva, le 2 octobre 2014 à Rio de Janeiro (Brésil). (YASUYOSHI CHIBA / AFP)

Dilma Rousseff aura fort à faire. Marina Silva, arrivée 3e au premier tour de l'élection présidentielle au Brésil il y a une semaine, a annoncé dimanche 12 octobre qu'elle soutiendrait le candidat de centre droit Aecio Neves, qui affrontera la présidente sortante Dilma Rousseff au second tour du scrutin, le 26 octobre. "Etant donné les engagements pris par Aecio Neves, je déclare que je voterai pour lui et que je soutiens sa candidature", a-t-elle dit lors d'une réunion à Sao Paulo.

Selon une source politique, Marina Silva a notamment demandé au sénateur social-démocrate d'inclure dans son programme les droits des Indiens d'Amazonie et des paysans sans terre. 

Dilma Rousseff en difficulté pour le second tour

Longtemps présentée comme la principale concurrente de Dilma Rousseff, la candidate écologiste, qui se présentait sous l'étiquette socialiste, a été devancée par Aecio Neves à la deuxième place, le 5 octobre. Derrière Dilma Rousseff (41,6% des voix), Aecio Neves a remporté au premier tour 33,6% des suffrages, contre 21% pour Marina Silva. L'adversaire de l'actuelle présidente a donc, sur le papier, une légère avance avant le second tour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.