Ouragan Dorian : le chaos règne aux Bahamas, coupées du monde

L'ONU estime que 61 000 personnes ont besoin d'aide humanitaire aux Bahamas. Les autorités sont débordées face à l'ampleur des dégâts.

France 2

"Les opérations de secours n'ont même pas encore pu commencer", indique l'envoyée spéciale de France 2 Agnès Vahramian à Nassau, la capitale des Bahamas. Les autorités lui ont appris qu'elles manquaient d'hélicoptères, de pilotes. Les petits avions qui pourraient décoller ne peuvent de toute façon pas se poser, car il n'y a plus d'aéroports. Il faudrait envoyer des bateaux, mais il n'y a plus de quais ni de ports.

30 heures sous l'ouragan

Il faut se rendre compte que les îles de Great Abaco et de Grand Bahama sont restées plus de trente heures sous l'ouragan. Les quelques habitants qui peuvent communiquer envoient des messages de détresse. Il n'ont plus de toits, ils n'ont pas d'eau potable et ils ont très très peu de vivres. Ils parlent de beaucoup de personnes noyées alors que les opérations de secours n'ont pas réellement commencé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les rues inondées de Nassau, la capitale des Bahamas, le 3 septembre 2019. 
Les rues inondées de Nassau, la capitale des Bahamas, le 3 septembre 2019.  (LUCY WORBOYS / AFP)