Non, le tournage du nouveau "James Bond" n'a pas fait perdre des millions aux commerçants de Mexico

Au contraire, il leur a procuré des avantages significatifs, assure la mairie. 

L\'acteur Daniel Craig lors du tournage de \"Spectre\", à Mexico (Mexique), le 24 mars 2015.
L'acteur Daniel Craig lors du tournage de "Spectre", à Mexico (Mexique), le 24 mars 2015. (HENRY ROMERO / REUTERS)

Mexico a démenti. Jeudi 2 avril, la municipalité a assuré que le tournage de Spectre, le nouveau James Bond, n'a pas nui aux commerçants du centre historique de la ville, contrairement à ce qu'avait annoncé mardi la Canacope, la chambre de commerce locale.

La mégalopole de 8,8 millions d'habitants a servi de décor à plusieurs scènes explosives tournées dans l'ancien Sénat et sur l'immense place du Zocalo, dans le centre historique de la ville, où se dressent l'imposant Palais national et la cathédrale.

Une compensation pour les commerçants

Au contraire, ce tournage, qui a duré une quinzaine de jours, a procuré à ses commerçants des avantages significatifs, certifie la municipalité : les visites ont augmenté de 53% dans le centre historique, tandis que le taux d'occupation des hôtels a grimpé de 30%, loin des pertes financières estimées à 22 millions d'euros et attribuées à la fermeture des rues. 

En outre, les producteurs du film ont accepté de payer 37 000 pesos (environ 2 500 dollars) par jour à 255 magasins des environs, ont indiqué les autorités de la ville de Mexico.