Missouri : deuxième nuit d'émeute après la mort d'un jeune Noir abattu par la police

D'après le chef de la police de Ferguson, des coups de feu ont été tirés alors que la police tentait de disperser la foule. 

Toute la journée, des manifestations ont été organisées dans les rues de Ferguson (Etats-Unis), le 11 août 2014. 
Toute la journée, des manifestations ont été organisées dans les rues de Ferguson (Etats-Unis), le 11 août 2014.  (MICHAEL B. THOMAS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

L'annonce de l'ouverture d'une enquête menée par le FBI n'a pas calmé les esprits à Ferguson (Etats-Unis). De nouvelles émeutes ont éclaté dans la nuit du lundi 11 août dans cette petite ville du Missouri. Une ville sous tension depuis la mort d'un adolescent noir mortellement blessé par balle par un policier de la ville. 

D'après le chef de la police de Ferguson, Tom Jackson, des coups de feu ont été tirés lundi soir alors que la police tentait de disperser la foule. En deux nuits d'émeutes, des vitrines et des voitures ont été endommagées. Trente-deux personnes ont été arrêtées et deux policiers blessés, et des renforts de police sont arrivés de localités voisines. Pourtant, dans l'après-midi, les parents du jeune homme avaient appelé au calme et demandé que "justice soit rendue à [leur] fils".

En attendant les résultats de l'enquête du FBI, les récits sur les circonstances du décès de l'adolescent diffèrent. Selon un témoin, Michael Brown marchait dans la rue quand un agent de police s'en est pris à lui et lui a tiré dessus, alors qu'il avait les mains en l'air. Selon la police, Michael Brown a été tué après avoir agressé un policier et tenté de lui dérober son arme. Le jeune homme a été touché à "plusieurs reprises", selon la police, huit fois selon sa famille.