Mexique : l’assassinat de deux journalistes endeuille la profession

Publié Mis à jour
Mexique : l’assassinat de deux journalistes endeuille la profession
FRANCEINFO
Article rédigé par
L. Szulewicz - franceinfo
France Télévisions

Après l’assassinat d’un photojournaliste à Tijuana, la profession s’est rassemblée dans cette ville du nord-ouest du Mexique pour réclamer justice.

L’année 2022 commence mal pour la liberté de la presse mexicaine. Lundi 17 janvier 2022, le photojournaliste Margarito Martinez a été assassiné à Tijuana, une ville du nord-est du Mexique. Après avoir reçu des menaces le mois dernier, il bénéficiait depuis quelques jours de mesures de protection. Depuis le début du mois de janvier, c’est déjà le deuxième journaliste victime d’un homicide dans le pays. Et selon un décompte de l'AFP, ils seraient une centaine depuis 2000.

Les associations exigent des mesures concrètes 

La nouvelle a provoqué la colère de ses confrères : "J’appelle les autorités à enquêter au plus vite sur cette affaire. Parce que nous le rappelons, le travail des journalistes est un travail parmi les plus dangereux au Mexique. Et s’ils veulent qu’ils travaillent en paix, ils devraient améliorer la façon dont ils gèrent ce problème", s’indigne Sonia de Anda, membre de l’ONG Yo Si Soy Periodista (Moi, Je Suis Journaliste). Dans ce pays gangréné par la drogue, la violence et la corruption, le Mexique avait un taux d’homicide de 29 pour 100 000 habitants en 2020 contre 5,8 pour 100 000 habitants aux États-Unis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.