Fusillade d'Orlando : l'heure du recueillement pour les États-Unis

L'Amérique est meurtrie par cette attaque terroriste à Orlando. Hier soir, dimanche 12 juin, quelques heures après l'attentat qui a fait au moins 50 morts, l'heure était au recueillement aux États-Unis, les drapeaux sont en berne.

France 3

Couverts d'un drap blanc, les dépouilles des victimes de la boîte de nuit d'Orlando. Une par une, elles sont transportées à la morgue. Au lendemain de la tuerie, le quartier est toujours bloqué. Les enquêteurs continuent d'effectuer des prélèvements sur la scène de crime. Plus loin, devant l'hôpital d'Orlando, ces familles ont attendu toute la nuit d'avoir des nouvelles de leurs proches. Certaines repartent effondrées, d'autres tentent de garder espoir.

50 morts et autant de blessés

"C'est un bon fils, il travaille à l'université, j'espère juste le retrouver c'est tout", se désole en pleurs une femme à la recherche de son fils. Certains survivants sont là aussi. Tous racontent les mêmes scènes d'horreur. "Il n'arrêtait pas. Il tirait, tirait, tirait. C’était très rapide, il tirait, rechargeait son arme et tirait encore", explique un jeune homme témoin de la fusillade. Le bilan est lourd : 50 morts et autant de blessés. Le terroriste a touché une des boîtes gay les plus fréquentées de la ville tirant sur les clients à l'aveugle. Dans tout le pays, l'heure est désormais au recueillement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Ciaran Lithgow envoie un message d\'\"amour à Orlando\", à Washington le 12 juin 2016.
Ciaran Lithgow envoie un message d'"amour à Orlando", à Washington le 12 juin 2016. (JAMES LAWLER DUGGAN / REUTERS)