Elle fait disperser les cendres de son fils dans plus de cent pays

Il y a un an, en novembre 2013, l'Américaine Hallie Twomey avait fait vœu de disperser les cendres de son fils dans les plus beaux sites du monde. Un an plus tard, la promesse est tenue. 

Capture d\'écran de la page Facebook créée par Hallie Twomey pour disperser les cendres de son fils dans les plus beaux endroits du globe. 
Capture d'écran de la page Facebook créée par Hallie Twomey pour disperser les cendres de son fils dans les plus beaux endroits du globe.  (HALLIE TWOMEY)

Il aimait voyager, il adorait l'aventure. Ancien militaire de l'US Air Force (il n'a exercé ce métier que durant quelques mois), CJ Twomey vivait dans le Maine, aux Etats-Unis. Le 14 avril 2010, à l'âge de 20 ans, il s'est suicidé.

Qu'il ait choisi de mettre fin à ses jours a longtemps tourmenté sa mère Hallie, selon CNN (en anglais). En novembre 2013, alors qu'elle regardait, sur la cheminée, l'urne remplie des cendres de son fils, elle a décidé, raconte la BBC, de les faire voyager. "CJ n'a pas eu l'occasion de voir le monde", a-t-elle expliqué. Elle lui a offert, à titre posthume, un tour du globe.

De Hawaï à Santorin, du Sahara au Taj Mahal

Après discussion avec son mari, elle a créé sur Facebook la communauté Scattering CJ (disperser les cendres de CJ). Et a demandé aux "amis" virtuels dans quels endroits ils souhaitaient disperser les cendres de son fils 

Un an plus tard, la liste est impressionnante. Elle comprend les plus beaux endroits au monde, des plages de Hawaï au Sahara, de la barrière de corail australienne aux jardins parisiens du Luxembourg, de l'île volcanique de Santorin, en Grèce, au Taj Mahal, en Inde. Et même l'espace : des cendres ont embarqué à bord d'une fusée lancée du Nouveau-Mexique, en octobre.

Plus de 9 000 personnes ont dispersé les cendres

L'annonce a fait boule de neige. En un an, plus de 9 000 personnes ont emmené des cendres du jeune Américain dans leur périple. Désormais, l'exigence maternelle est montée d'un cran. Hallie Twomey choisit des endroits qu'elle juge uniques, et où les restes de CJ n'ont pas encore été dispersés. Quand quelqu'un la contacte, elle envoie des cendres dans une enveloppe, avec une lettre et la photo du jeune soldat qui figure sur la page Facebook, avec le T-shirt Red Sox.

La plupart arrivent sans problèmes dans des dizaines de coins parfois improbables. Philosophe, la mère a décidé que les cendres tombaient où le destin l'exigeait. Il lui reste désormais un tiers des cendres de son fils. Elles devraient être envoyées et dispersées d'ici le début de l'année 2015.