Cet article date de plus de neuf ans.

Des pirates affirment avoir mis la main sur 12 millions d'identifiants iPhone

Ils disent les avoir récupérés dans l'ordinateur d'un agent du FBI.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des hackers ont publié les identifiants d'un million d'utilisateurs d'iPhone piratés dans l'ordinateur d'un agent du FBI. (JEFFREY COOLIDGE / ICONICA / GETTY IMAGES)

INTERNET - Le groupe de hackers Antisec affirme, depuis le début de la semaine, avoir mis la main sur 12 millions d'identifiants iPhone. Des fichiers que les pirates informatiques disent avoir récupérés dans l'ordinateur d'un agent du FBI en mars 2012. L'information n'a été rendue publique que six mois plus tard. 

Sur un site, les hackers proposent d'ores et déjà de télécharger 1 million de ces identifiants. Ils précisent avoir mis la main sur "12 367 232 identifiants iOs" précisément. Ces données contiennent, en plus de l'identifiant, le nom d'utilisateur, le nom d'appareil, le type d'appareil, le code postal, le numéro de téléphone mobile, l'adresse, etc. Toutes ces données ont été piochées dans le fichier NCFTA_iOS_devices_intel.csv contenu sur le bureau de l'ordinateur Dell d'un agent spécial du FBI, lequel travaille dans une équipe spécialisée dans la lutte contre les cybercriminels.

"Un projet pour pister les gens"

"Pourquoi exposer ces données personnelles ?" demande le groupe. Parce que personne, répond-il, ne porterait attention au fait que le FBI exploite des données personnelles si les pirates ne divulguaient pas ces informations. Antisec veut souligner que le "putain de FBI utilise vos données personnelles pour un projet visant à pister les gens ou une merde du genre". Dans un long texte, le groupe dénonce par ailleurs la répression dont sont victimes les hackers et apportent leur soutien à WikiLeaks et Julian Assange. 

Le Figaro dit avoir consulté le fichier qui "contient le nom associé à chaque appareil dans iTunes et un code utilisé pour envoyer des notifications. Les autres informations personnelles ont été expurgées". Le quotidien renvoit encore vers le site MacRumors, qui a vérifié l'authenticité de certaines informations.

Un site pour savoir si votre iPhone est sur la liste

Enfin, le site spécialisé Numerama explique que le groupe de hackers Antisec a pris la succession de Lulz Security ou Lulzsec, responsable de plusieurs intrusions informatiques. Ils avaient notamment visé des sites liés à la CIA, à des médias américains et britanniques, à Sony...

Si vous êtes inquiets, un site permet de vérifier si votre identifiant UDID (Unique device identifier, l'identifiant de votre iPhone) fait partie des données sur lesquelles les hackers ont mis la main.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.