Colombie : l'ex-guérilla des Farc devient le parti politique de la Farc

À l'issue de six jours de Congrès, en Colombie, les Farc ont officiellement présenté le nouveau nom de leur parti, la Force alternative révolutionnaire de la commune, et parachevé leur mue politique.

L\'ancien chef des Farcs, Rodrigo Londoño, alias Timochenko, le 1er septembre 2017 à Bogota, en Colombie.
L'ancien chef des Farcs, Rodrigo Londoño, alias Timochenko, le 1er septembre 2017 à Bogota, en Colombie. (RAUL ARBOLEDA / AFP)
avatar
Marie-Ève Detoeuf. Edité par Alexandra du BoucheronfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

"Colombiennes et Colombiens, permettez-moi de vous inviter à connaître notre nouveau parti". Sur scène, vendredi 1er septembre à Bogota, Rodrigo Londoño, alias Timochenko, le chef de l'ex-guérilla des Farc, présente officiellement le nom du nouveau parti : la Farc.

Il était le chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie, il est désormais à la tête de la Force alternative révolutionnaire de la commune, commune étant le sens ancien de "peuple". 

L'ex-guérilla des Farc se donne un nouveau nom pour entrer en politique : le reportage de Marie-Ève Detoeuf
--'--
--'--

Après 53 ans de conflit et un accord de paix historique, signé en novembre, la plus vieille guérilla est définitivement devenue un parti politique. Le nom a été choisi jeudi 31 août, durant un congrès réunissant 1 200 délégués des Farcs. Ces derniers ont également défini les statuts et les candidats de ce parti aux élections législatives et présidentielle de 2018.

Une fête symbolique sur la place Bolívar

Pour fêter l’évènement, les ex-guérilleros ont organisé un concert sur la grande Plaza Bolívar dans la capitale colombienne, un haut lieu de la politique puisqu'il abrite le Parlement et se trouve à deux pas du palais présidentiel. 

Catherine, 23 ans dont huit passés dans le maquis, est venue écouter Rodrigo Londoño. "Quand nous pensions que nous allions prendre le pouvoir par les armes, l'idée était d'arriver au centre de Bogota, sur cette place. Maintenant nous y sommes, mais d'une autre manière avec la parole pour arme, avec la paix, avec amour."

Je me sens très heureuse parce que c'est ce dont nous avions toujours rêvé !

Catherine, une ancien guérillera des Farc

à franceinfo

La guerre fratricide a fait plus de 260 000 morts, plus de 60 000 disparus et plus de 7 millions de déplacés en un demi-siècle. L'ex-guérilla des Farc a demandé pardon et proposé un gouvernement de transition pour 2018.

Une rose et une étoile comme emblème

Le nouveau parti s'est doté d'un emblème. Les ex-guérilleros des Farc arborent désormais une rose rouge ornée d'une étoile à cinq branches, "celle de Che Guevara", assure Catherine. C'est le symbole du nouveau parti politique que les Farc espèrent mener au pouvoir un jour en Colombie. "La rose représente la volonté de réconciliation, explique l'un de ses camarades. Et l'étoile, c'est parce que nous ne pouvons pas dissimuler notre histoire ni l'héritage de 50 ans de lutte dans la jungle et le maquis."

Le parti de la Farc ne veut donc pas renier les Farc. L'invitation de Timochenko sera-t-elle suivie ? Réponse aux élections législatives et présidentielle de 2018. En attendant, les accords de paix de La Havane prévoient que la Farc obtiendra automatiquement dix sièges au Congrès jusqu'en 2026.