Argentine : élection présidentielle sur fond d'explosion de la misère

Un tiers des Argentins vivent sous le seuil de pauvreté, et ce à cause d'une inflation qui explose. Le président sortant pourrait avoir du mal à être réélu dimanche 27 octobre, jour du premier tour de l'élection présidentielle.

FRANCE 2

Les Argentins sont appelés à élire leur président de la République dimanche 27 octobre dans un climat social très tendu. Le pays traverse sa pire crise économique depuis 2001, sur fond d'inflation galopante, de chômage en hausse et d'explosion de la pauvreté. Un tiers de la population vit désormais sous le seuil de pauvreté, de quoi largement illustrer la misère ambiante. Car dans la capitale Buenos Aires, les visages des personnes touchées changent, ainsi c'est la classe moyenne qui est touchée de plein fouet.  

L'Argentine au bord de la banqueroute 

Dans la file d'une soupe populaire, les habitués voient arriver fréquemment des nouveaux venus. "Je dois payer les études des enfants, les vêtements, les chaussures. Et on n'y arrive plus. On gagne 123 euros par mois, dites-moi comment faire avec ça ?", demande Monica Barrios. Elle a même été obligée de vendre l'appartement qu'elle avait en ville pour vivre dans un bidonville. Elle vise la politique libérale de Mauricio Macri président sortant. Le pays est au bord de la banqueroute.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants ont installé un camp à Buenos Aires, le 12 septembre 2019.
Des manifestants ont installé un camp à Buenos Aires, le 12 septembre 2019. (EMILIANO LASALVIA / AFP)