Zimbabwe : un éléphant de 50 ans tué par un chasseur allemand

Les associations de défense des animaux sont à nouveau en colère après la mort d'un éléphant âgé de 50 ans, tué en toute légalité par un chasseur au Zimbabwe.

FRANCE 2

Les photos ont fait le tour de la presse. Elles montrent un chasseur accompagné de son guide en train de poser fièrement devant l'éléphant qu'il vient d'abattre au sud-est du Zimbabwe, près d'un parc national. Le pachyderme de 50 ans était l'un des plus vieux du continent. Ses défenses pesaient au moins 50 kilos chacune.

Le chasseur est un Allemand. Il aurait payé près de 50 000 euros pour cette chasse privée. Les autorités assurent que tout a été fait dans un cadre légal.

Une pratique légale

Mais l'affaire provoque la colère des défenseurs des animaux, trois mois après la mort du lion Cecil. Il avait été abattu par un dentiste américain, devenu en quelques jours l'ennemi numéro un des réseaux sociaux.

La chasse aux trophées est une pratique légale dans une trentaine de pays africains. On peut chasser les lions, les éléphants, les rhinocéros... Seuls les tigres et les grands singes sont interdits. À Paris, plusieurs agences proposent ce genre de safaris avec des formules tout-compris. La chasse aux trophées est aujourd'hui une industrie qui génère plus de 180 millions d'euros par an.

Le JT
Les autres sujets du JT