Zimbabwe : un éléphant quinquagénaire abattu par un touriste

L'animal a été tué par un touriste allemand dans une réserve privée située à proximité d'un parc national. 

Un éléphant, dans le parc national Manapools au Zimbabwe. 
Un éléphant, dans le parc national Manapools au Zimbabwe.  (PETER GROENENDIJK / ROBERT HARDING HERITAGE / AFP)

Il était considéré comme un "trésor national". Un imposant éléphant âgé de plus de 50 ans a été abattu au Zimbabwe par un touriste allemand. L'animal a été tué dans une réserve privée située à proximité du parc national de Gonarezhou, près de la frontière sud-africaine.

"Nous sommes écoeurés. On ne peut pas tuer un animal aussi emblématique", a réagi Johnny Rodrigues, porte-parole de l'organisation de défense des animaux Zimbabwe Conservation Task Force, précisant que ses défenses pesaient 54 kilos. "Nous n'avons jamais vu un animal aussi impressionnant", a de son côté expliqué le président de l'association des opérateurs de safari au Zimbabwe, Emmanuel Fundira. Le pachyderme était "si imposant que ses défenses touchaient presque le sol". Selon The Telegraph, le touriste aurait payé plus de 50 000 euros pour participer à cette partie de chasse. 

Le souvenir encore vif de Cecil

"Comme le lion emblématique Cecil, c'était un trésor national qui aurait dû être protégé et non tué", a-t-il ajouté. Trois mois plus tôt, la mort de Cecil le lion, remarquable par sa crinière noire, avait provoqué un tollé international parmi les défenseurs des animaux.

Le Zimbabwe est particulièrement confronté au fléau du braconnage, qui vise essentiellement les rhinocéros et les éléphants. En octobre, 26 éléphants ont été retrouvés empoisonnés au cyanure dans différents parcs de ce pays d'Afrique australe.