VIDEO. Elles consacrent leur vie à la défense des requins

En Afrique du Sud, trois femmes ont quitté leur travail pour cette cause. Chaque année, 73 millions de squales sont tués.

ANNE-CHARLOTTE HINET, THIERRY BRETON - FRANCE 2

On les appelle les Shark Angels (les anges gardiens des requins). En Afrique du Sud, trois femmes ont quitté leur travail pour défendre cette cause. Selon elles, ils sont menacés. Et les chiffres confortent leurs positions : 73 millions de squales sont tués chaque année.

Pour améliorer l'image de ces prédateurs, elles sont très actives sur les réseaux sociaux avec un site web, une page Facebook, un compte Twitter. Elles réalisent également des plongées impresionnantes au milieu de ces animaux qui ont tendance à effrayer.

"Il y a plus de gens qui meurent de chutes de noix de coco"

"Notre job, c'est d'éduquer, de sensibiliser afin de changer la perception négative que les gens ont, d'expliquer comment co-exister avec eux, et d'éliminer toutes ces peurs irrationnels qu'ont sur les requins", explique Olivia J. Symcox, l'une des trois Shark Angels.

"C'est vrai que c'est pas facile d'être l'avocat d'un client qui mort de temps en temps les gens mais ce que je dis toujours c'est : 'quelles sont vraiment les chances d'être attaqué par un requin ? Rendez-vous compte qu'il y a plus de gens qui meurent de chutes de noix de coco ! L'océan n'est pas une piscine. Quand on y rentre, il faut savoir que c'est leur territoire", argumente Julie Andersen, fondatrice des Shark Angels.

Des Shark Angels plongent au milieu des requins, en Afrique du Sud.
Des Shark Angels plongent au milieu des requins, en Afrique du Sud. ( FRANCE 2 / FRANCETV INFO)