VIDEO. Bouteflika, affaibli mais souriant, candidat à la présidence algérienne pour la 4e fois

Selon l'opposition, le président algérien, 77 ans, n'est pas en état de remplir ses fonctions depuis son accident vasculaire cérébral en 2013.

EVN

Bien qu'affaibli, Abdelaziz Bouteflika s'est officiellement porté candidat, lundi 3 mars, à l'élection présidentielle du 17 avril en Algérie. Le président algérien, victime en 2013 d'un accident vasculaire cérébral, est réapparu à la télévision publique algérienne à côté du président au siège du Conseil constitutionnel à Alger, souriant, assis à une table pour signer son dépôt de candidature. Depuis plusieurs mois, les spéculations allaient bon train sur son intention de briguer ou non un quatrième mandat.

Selon l'opposition, Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, n'est pas en état de remplir ses fonctions depuis l'attaque pour laquelle il a été hospitalisé de longs mois à Paris. Cinq principaux candidats brigueront la présidence, dont une femme. Le rival de Bouteflika serait Ali Benflis, ancien chef du FLN et ex-Premier ministre. Même affaibli, Bouteflika est pratiquement assuré de l'emporter le 17 avril avec le soutien du Front de libération nationale, le parti au pouvoir, qui domine avec l'armée la politique algérienne depuis l'indépendance en 1962.

Le 3 mars 2014 à Alger, le président Abdelaziz Bouteflika dans une voiture quittant le siège du Conseil constitutionnel
Le 3 mars 2014 à Alger, le président Abdelaziz Bouteflika dans une voiture quittant le siège du Conseil constitutionnel (AP/SIPA / AP)